Tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage au sol via le plancher chauffant

Il est désormais possible d’installer soi-même un parquet sur un sol chauffant. Cela permet, en effet, de bénéficier à la fois du confort que le chauffage par le sol procure mais aussi d’un revêtement plus élégant. Il suffit juste de respecter certains paramètres liés au choix du parquet, à la technique de pose et au choix de la sous-couche.

Bien choisir le parquet adapté au sol chauffant

La compatibilité du plancher chauffant dépend principalement de la catégorie du chauffage à installer ainsi que de la qualité du parquet en question. Il existe, en effet, plusieurs sortes de sols chauffants dédiés aux parquets. Ceux à éviter sont surtout les systèmes disposant de tubes en métal chauffant. Le bois étant un conducteur de chaleur, il faut donc opter pour le chauffage doté de tuyaux d’eau avec une température ne dépassant pas 26°C en surface. Notez bien que la variation de température brusque peut transformer le bois au fil du temps.

Quant au parquet, évitez l’érable, le cerisier ou encore le hêtre et privilégiez les chênes avec les dimensions suivantes : 90mm de largeur et 15mm d’épaisseur.

Pour la pose

Il existe différentes techniques d’installation mais la pose collée est la plus adaptée pour un parquet sur un sol chauffant. Une pose flottante risquerait d’introduire une couche d’air entre le chauffage au sol et le parque. Avant toute chose, il faut savoir que le chauffage au sol doit être mis en marche durant quatre semaines. Lors de la pause, il suffit juste de baisser la température du chauffage et s’assurer que l’humidité relative (HR) contenue dans la pièce soit comprise entre 45 et 65%. Sachez que l’humidité de l’air évite au parquet de se rétrécir. Pensez donc à vous équiper d’un hygromètre pour mesurer l’humidité du lieu où le chauffage sera installé.

A savoir sur les sous-couches

Les sous-couches conduisent la température depuis le plancher vers la surface. Il faut donc s’assurer qu’aucun autre élément ne doit se trouver entre le parquet et le chauffage. Il est également recommandé de bien respecter le temps de pause de trois semaines pour la chape. C’est après qu’il faut monter la température de cette chape jusqu’à 40°C en surface durant une semaine. Puis le diminuer à 15°C. Entre temps, n’oubliez pas de vérifier l’humidité dans la pièce.

Comment choisir son meuble coiffeuse ?
Décorer avec ses fils électriques le mode d’emploi